Waterlight Graffiti – Antonin Fourneau

Jeudi 22 mars et Vendredi 23 mars –

Chambre du Commerce et de l’industrie de Lille

Dans le cadre du Grand Barouf Numérique 2018, nous présentons le Waterlight Graffiti d’Antonin Fourneau:

WATERLIGHT GRAFFITI – Une nouvelle Agora

Waterlight Graffiti est une installation interactive sous forme d’un mur composé d’une multitude de LEDs qui s’illuminent lorsque leur surface est en contact avec de l’eau. On peut donc dessiner ou écrire avec n’importe quel ustensile capable de déposer de l’eau : éponge, pinceau, pistolet à eau ou encore mieux une bombe de brumisateur d’eau pour jouer les graffers écolo’.

«Waterlight Graffiti se situe entre l’agora et la porte du frigo de l’appartement. C’est un lieu où l’on peut laisser des messages éphémères comme jouer au morpion.»

Exposée une première fois à Poitiers en Juillet 2012 puis à Paris à l’occasion de la Nuit Blanche et forte d’un succès mondial en ligne, cette maquette à grande échelle fait partie d’un projet de recherche de l’artiste Antonin Fourneau. Cette recherche porte sur la réalisation de matériaux sensibles à l’eau. Le Waterlight Graffiti pourra à l’avenir s’installer partout dans notre architecture et réagir avec nous comme avec les intempéries. Ce matériau enchantera les jours de mauvais temps et rendra plus ludique notre rapport avec la ville.

Crédits:

Date de création : 2012
Artiste : Antonin FOURNEAU
Site internet: www.waterlightgraffiti.com

Antonin Fourneau, né à Marseille en 1980.

En 2005, Antonin Fourneau a reçu son diplôme d’art des Beaux-Arts d’Aix-en-Provence suivi en 2007 d’un diplôme en Art Interactif de l’ENSAD Paris. Depuis, Antonin se concentre sur l’interaction et la relation avec la culture populaire. Il est à l’origine d’un projet collaboratif sur l’innovation et les nouvelles formes de fêtes foraines, baptisé Eniarof. La plupart de ses recherches traite du plaisir d’interagir avec un grand groupe de personne. Dans la lignée de ses travaux, il fut sélectionné pour une résidence au Japon en 2007 au Tokyo Wonder Site, suivi en 2008 d’une résidence au Medialab Prado de Madrid axée sur son projet Oterp (un jeu musical géolocalisé). Antonin a pris part à de nombreuses expositions liées aux arts numériques. Il enseigne actuellement les Arts Numériques à l’ENSAD et intervient dans différentes écoles, par exemple CAFA-Beijing.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s